L'amour, les râteaux, et moi. (long)

Un problème de cœur ? Tu ne sais pas comment l'aborder ? Tu t'es fait larguer ? Un problème avec tes potes ? Viens en parler.

L'amour, les râteaux, et moi. (long)

Messagepar Zeprohète » Sam 24 Avr 2010 22:41

Bonjour à tous

Je vous écris ça pour me libérer, pour dire ce que j'ai sur le cœur, confier et partager un petit bout de ma vie.
Je rappelle que je suis un garçon de 15 ans, en seconde. Je n'ai jamais eu de copine. Personne ne m'a jamais déclaré son amour, j'en conclus que c'est parce que personne n'en avait. Moi, par contre, j'en avais...
J'en ai d'abord eu en CM1, une nouvelle dans la classe. On ne se parlait pas, mais je la trouvais belle et drôle. Je lui ai dis en CM2 (OMG!), et j'ai pris le premier râteau de ma vie, quand elle m'a crié de "lui foutre la paix et d'arrêter de la faire chier", selon ses propres termes. Bien sûr ça m'a pas mal remué, mais ensuite, arrivée au collège, nouvelles personnes, quelques amis...
Et puis en 5e, une autre fille. On discute, elle est sympa, à l'époque je m'intéressais pas mal à tout ce qui touchait à la physique, les atomes, les protons, électrons, la mécanique quantique, l'Univers, la matière noire, etc... Je lui en parle, elle m'emprunte des magazines de vulgarisation dessus... On s'entend bien et à la fin de l'année je lui donne un petit poème avec pour thème la physique, pour lui déclarer mes sentiments. Je ne l'ai revue qu'à la rentrée, et elle ne m'a plus adressé la parole pendant plus de 2 ans. Je me suis rendu compte plus tard que j'étais en fait seul pendant toute cette année et que passer ses récrés et le temps du midi à lire seul ou à discuter avec des surveillants était marginal.
4e, rebelotte, fall in love, une fille gentille que je ne connaissais pas très bien. Je lui écris un assez long poème, que je signe d'un pseudonyme. Bien sûr, j'étais dans la classe le seul abruti prêt à écrire ce genre de choses, alors tout le monde me démasque mais je nie. Puis deuxième poème, là on commence à m'exclure, mais je me borne. Je récupère son adresse MSN, j'en fais une autre avec mon pseudonyme, elle me bloque, je parle avec une amie à elle. Et enfin, troisième poème, là j'ai plus d'amis, tout le monde se moque de moi en permanence... Et j'avoue tout pendant un voyage en Angleterre. Sans aucun espoir ni désillusion, je prends bien sûr mon troisième râteau, et je me traîne à l'écart de tous pendant deux mois jusqu'aux vacances d'été.
C'est là que je prends conscience que je suis moche, coincé, mal fringué, hyper timide et pathétique. Je change alors mon "style" vestimentaire toujours beige pour un jean et une chemise, et je laisse pousser mes cheveux pour en finir avec cette coupe au bol. J'arrive en troisième frais, moins timide, plus sûr de moi.
Je m'éprends évidemment d'une autre fille. Là on sympathise vraiment, on a le même cercle d'amis, on passe nos récrés et midis ensemble avec nos amis... Et je finis par lui dire, même si j'étais assez certain de ne rien avoir. Et là, elle ne répond rien. Je le lui redis, et elle répond qu'elle s'en fout, et que ça ne change rien. Râteau donc, mais sans coupure ni insultes ! J'en ressors presque content.
Puis arrivée au lycée, je me rends compte que la fille que je viens tout juste d'oublier prend un malin plaisir à me démonter dans mon dos devant tous mes amis. Et notamment une jeune fille très très gentille dont, évidemment, je tombe amoureux, dès septembre. Le temps passe, un ami commun m'assure que mes sentiments sont réciproques, un autre me dit d'attendre qu'elle vienne d'elle-même. Je choisis d'écouter celui-ci. J'ai bien fait : en novembre "l'ami commun" s'excuse et m'informe qu'il s'est trompé et que non, elle n'est pas amoureuse de moi. Je suis triste pendant plus d'1 mois non-stop, sans qu'elle le sache, et finalement aux vacances de Noël je lui glisse à l'oreille "Je t'aime", au cinéma, devant Avatar. Elle ne dit rien. C'est moi qui vient lui en parler le soir-même sur MSN. Et devinez quoi ? Râteau. "mon cœur ne veut plus d'amour", me dit-elle. Ma tristesse se mue en déprime et quelque jours plus tard, elle m'avoue être en couple. Son cœur ne veut plus d'amour, hein ? Blessé, je passe mes journées à pleurer, écrire des chansons et des poèmes sombres, à avoir des idées noires... Puis je commence à abuser d'un médicament au soufre, il faut inspirer 1 seconde dans chaque narine, j'en passe à 5 chacune, ça me fait planer et ça m'évite de pleurer pendant quelques heures... Je passe quand même le nouvel an en larmes, shooté au soufre trois fois dans la même journée, mais en larmes quand même... L'ami qui me conseillait d'attendre réussi à me faire arrêter cette saloperie, et je décroche du soufre et de la fille. Je la déteste. Mais depuis je reste fragile. Je ne peux être heureux une semaine complète. Et puis je commence à remarquer une autre fille, que je connais depuis le primaire mais à qui je ne me suis jamais vraiment intéressé... Je me rapproche d'elle, certes sans discrétion, et bientôt sont sûrs de mes sentiments, à part elle. Elle me rappelle quand même par SMS que nous sommes juste amis et ça me fait déjà chaud au cœur. Elle me fait oublier la tristesse de Noël... Je deviens vite son meilleur ami, elle me confie ses problèmes, moi les miens. Puis une garce me balance. Je prends un râteau par SMS : "je suis vraiment désolée... Je t'aime beaucoup ". Le surlendemain, elle me reproche de lui avoir menti sur des confidences que je lui ai faites. Elle dit en avoir marre de moi, des mes mensonges, que je me foute de sa gueule. Tout ça par SMS. Je n'y comprends rien, je panique, je suffoque, hyperventilation, je ne tiens plus debout, je me roule en position fœtale par terre, tremblant, pleurant, gémissant, en respirant très très fort, et ma vue se trouble... Je me traîne jusqu'à ma bouteille de soufre et j'en prends beaucoup. Je m'apaise en quelques minutes, en sachant que je ne devrais pas. Depuis elle s'est excusée, et nous sommes redevenus amis. Plus amis qu'avant même. Nous sommes particulièrement proches, et elle m'a expliqué que ce n'est pas de ma faute si nous ne sommes pas ensemble, que depuis qu'elle a eu une mésaventure elle a du mal à différencier une très profonde amitié de l'amour. Je lui réponds que je comprends, que j'accepte et que je serais son ami. Mais j'ai espoir qu'elle veuille tenter de sortir avec moi.

Voilà mon histoire, désolé pour la longueur, je ne sais pas écrire autrement. Bravo à ceux qui ont tenu jusqu'au bout :P Je précise aussi que j'ai découvert à 6 ans que je suis surdoué, et que c'est pour cela que je suis resté très refermé, timide jusqu'à peu, et que je suis hypersensible. Je vois ça autant comme une chance que comme une maladie.

J'aimerais avoir votre avis sur le petit morceau de ma vie que je viens de partager avec vous, et je suis ouvert à tous les conseils ;)

Bizoux

SW
"If the doors of perception were cleansed, everything would appear at man as it is : infinite" William Blake
Avatar de l’utilisateur
Zeprohète
Habitué
Habitué
 
Messages: 717
Âge: 19 ans
Inscription: Sam 24 Avr 2010 22:15
Genre: Homme

Re: L'amour, les râteaux, et moi. (long)

Messagepar horreur511 » Sam 24 Avr 2010 22:58

C'est vraiment long et compliquer ces histoires :D ... Bin je sais pas trop quoi te dire de quel " theme " voudrais tu des conseils ?
Avatar de l’utilisateur
horreur511
 

Re: L'amour, les râteaux, et moi. (long)

Messagepar Zeprohète » Sam 24 Avr 2010 23:09

Eh bien, mis à part ce que j'ai raconté j'ai pas de problèmes, niveau familial tout roule, pas de soucis financiers, au lycée ça se passe bien, mais je n'arrive pas à être heureux pour ça. Alors, comment être heureux ? Je pense que le bonheur n'existe que partagé, et j'aimerais le partager à deux avec une personne exceptionnelle avec qui j'aurais une relation unique, en un mot je suis amoureux de mon amie la plus proche et j'aimerais vivre une belle histoire avec elle.
Mais si tu as des conseils pour l'amour en général, pour mieux m'intégrer, ou juste pour être heureux, je suis preneur ;)
Je cherche le bonheur en pensant punk, en écoutant Thom Yorke me murmurer à l'oreille, en écrivant mes pensées, en souriant de l'aimer et en aimant son sourire.
"If the doors of perception were cleansed, everything would appear at man as it is : infinite" William Blake
Avatar de l’utilisateur
Zeprohète
Habitué
Habitué
 
Messages: 717
Âge: 19 ans
Inscription: Sam 24 Avr 2010 22:15
Genre: Homme

Re: L'amour, les râteaux, et moi. (long)

Messagepar horreur511 » Sam 24 Avr 2010 23:18

Bin ... Avec tes amis sort tu le soir essayes tu de rencontrer d'autres personnes autres que ceux des etudes Collège ou Lycées ??
Avec la fille en question essayes de rester avec elle d'etre cool ( genre tu es énervé , prends sur toi moi aussi sa m'arrives xD ) , avoir les memes centres d'interets qu'elle sans forcement que ce soit un pur copier coller ( ne pas avoir tout les memes centres d'interets et les memes opinions , je trouves sa bien ) ... O_o
Avatar de l’utilisateur
horreur511
 

Re: L'amour, les râteaux, et moi. (long)

Messagepar horreur511 » Sam 24 Avr 2010 23:18

Mais avec le temps , peut etre qu'elle et toi sa se passeras !
Avatar de l’utilisateur
horreur511
 

Re: L'amour, les râteaux, et moi. (long)

Messagepar Zeprohète » Sam 24 Avr 2010 23:32

Hmmm, non, je t'avouerais que je reste plutôt avec des amis de mon lycée. J'en ai quelques-uns qui n'y sont pas, dont mon meilleur ami (qui est parti à un autre lycée après la troisième) et ma meilleure amie que j'ai rencontrée sur un forum, que je n'ai jamais vu mais que j'aime énormément, et qui habite loin de chez moi. Je vais assez peu vers les autres, avec mes amis je suis tout-à-fait libéré mais pour les inconnus ou presque, j'apprends plus à les connaître sur l'Internet. Donc je n'ai pas un grand grand nombre d'amis, mais eux sont vraiment proches de moi et je peux compter sur eux.
Je suis jamais énervé avec elle, elle me rend toujours le sourire et m'apaise quoique j'ai :P On a à peu près les mêmes goûts, avec quelques petites variations quand même :) Elle me trouve tout un tas de qualités que je ne me serais pas attribuées, dit qu'elle m'aime beaucoup, que je suis mignon, heureusement que je suis là, etc... :) Juste qu'elle préfère s'en tenir à de l'amitié et ne pas avoir de relation amoureuse pour le moment, mais ce n'est pas donc pas à cause de moi. Et j'ai l'impression d'être en bonne place si elle voulait d'une relation...
"If the doors of perception were cleansed, everything would appear at man as it is : infinite" William Blake
Avatar de l’utilisateur
Zeprohète
Habitué
Habitué
 
Messages: 717
Âge: 19 ans
Inscription: Sam 24 Avr 2010 22:15
Genre: Homme

Re: L'amour, les râteaux, et moi. (long)

Messagepar mathias » Sam 24 Avr 2010 23:40

Ben ya plusieurs choses à dire :
- Au collège les filles bien ne sont pas souvent prêtes à sortir avec un mec, souvent par timidité.
- Au collège les connes de pétasses s'intéressent qu'aux mecs beaus et ne veulent que du sexe.
- Au collège pour résumer, tu auras rarement de filles qui voudront sortir avec toi.
- Au lycée tu trouveras sûrement plusieurs filles voulant une relation.
- Les rateaux ca se prend souvent.
- Ne te précipites pas trop, quand une fille commence à s'intéresser à toi, laisse le temps passer.
- Ne te fais pas une réputation de mec facile.
Enfin c'est quelques petits exemples, après je ne te connais pas donc je ne pourrais pas t'en dire plus si c'est un manque de confiance en toi, ton aspect phisique, de ta sincérité.
Avatar de l’utilisateur
mathias
Posteur confirmé
Posteur confirmé
 
Messages: 420
Âge: 20 ans
Inscription: Dim 18 Avr 2010 00:23
Localisation: Haute-Normandie, Le Vaudreuil.
Genre: Homme

Re: L'amour, les râteaux, et moi. (long)

Messagepar Zeprohète » Dim 25 Avr 2010 00:21

Okay' pour le collège, merci de ton regard neuf et objectif sur le sujet ^^
Une fille commence à s'intéresser pour moi, c'est-à-dire ? Si c'est avoir des sentiments, ça n'a jamais été le cas, alors je ne suis pas prêt d'avoir une réputation de mec facile... que de toute façon je ne suis pas, je ne peux pas flirter ni sortir avec quelqu'un dont je ne suis pas amoureux. :D
En général, à celles que j'aime, je ne mens jamais, ou presque. Mon physique, c'est une taille moyenne, deux cheveux mi-longs châtains vaguement bouclés, des yeux verts, je suis mince, je m'habille jean/chemise/veste. :)
"If the doors of perception were cleansed, everything would appear at man as it is : infinite" William Blake
Avatar de l’utilisateur
Zeprohète
Habitué
Habitué
 
Messages: 717
Âge: 19 ans
Inscription: Sam 24 Avr 2010 22:15
Genre: Homme

Re: L'amour, les râteaux, et moi. (long)

Messagepar mathias » Dim 25 Avr 2010 01:00

Quans tu parles avec une fille aussi, attend au moins quelques mois, il se pourrais même que se soit elle qui demande pour sortir avec toi.
Avatar de l’utilisateur
mathias
Posteur confirmé
Posteur confirmé
 
Messages: 420
Âge: 20 ans
Inscription: Dim 18 Avr 2010 00:23
Localisation: Haute-Normandie, Le Vaudreuil.
Genre: Homme

Re: L'amour, les râteaux, et moi. (long)

Messagepar Zeprohète » Dim 25 Avr 2010 01:08

Ben là, à la base, j'étais sensé attendre... si l'autre ****** ne m'avait pas balancé. Sinon pour mes amies, j'ai sondé un peu quand une me plaisait, pour être sûr de ne pas tomber amoureux d'une avec qui je n'ai aucune chance.
Pour qu'elle vienne d'elle-même, là je suis beaucoup trop pessimiste pour y croire ^^
"If the doors of perception were cleansed, everything would appear at man as it is : infinite" William Blake
Avatar de l’utilisateur
Zeprohète
Habitué
Habitué
 
Messages: 717
Âge: 19 ans
Inscription: Sam 24 Avr 2010 22:15
Genre: Homme

Re: L'amour, les râteaux, et moi. (long)

Messagepar horreur511 » Dim 25 Avr 2010 10:12

Au debut tes amis du lycées tu ne les connaisaient pas non plus et au fil du temps tu les as beaucoup aimé ...
Pourquoi ne pas recommencer et faire pareil avec d'autres personnes qu'au debut tu ne connais pas ?!
Et pour ton amie je trouve aussi que tu te trouves en bonne place : Avec le temps elle aura surement envie d'une relation ---> Avec toi !
Avatar de l’utilisateur
horreur511
 

Re: L'amour, les râteaux, et moi. (long)

Messagepar piipl3tt3 » Sam 19 Juin 2010 23:49

waii...
C pas toujours facile la vie.
Les rateau tout le monde on a eu et on aura encore!
Sauf ceux qui font veux d'hermitage et de chasteté... :?
L 'HORREUR

pour le passé je ne pense pas qu'on peut faire quelque chose si ce n'est accpepté ce qui sait passé :p
mais par contre pour le futur :twisted: faut pas perdre espoir

premier point : le romantisme est en voix d'extinction on est ds une nouvelle aire!
Mieu vaut draguer, faire les yeux doux plutot que d aller sous ces fenetre lui parler de la lune

deuxieme point; fait toi desirer!! Ne soit pas trop facile a obtenir laise la fille rever de toi
sort en boite su bar entre potes, repere une fille ..(ne t attaque peut etre pas tout de suite à miss pinbeche quia tt les mec qui veut, pour un début sa peut etre arde ),
une fille un peu banal qui s'ennuie dans son coin, regarde là, croise son regard inciste un peu, sourit lui...
Si tu lui plait et qu'elle répond à tes sourires! VA LA VoIRE... Essaye sa coute rien.

Propose lui un verre! Prend le mee genre de boiison qu'elle si elle est plus limonade prend aussi du non alcolisee ou une biierre. Si elle attaque fort sui le mouvement si tu tien l alcool.!

Laisse faire les choses. Présente toi , parler de tout et de rien, des etudes qu elle suit vos passe tmps vaut loisir...
Evite les sujet emmbarassant ex: je suiis un grand fan de dessin animer j ai toute la collection teletubies a la maison tu vois le genre...

Et surtout ecoute la les fille aime se sentir apprécé.. Au bout d une heure demande lui son numéro et ne l appelle avanrt une 10 d heure minimum!

Et si le miracle du flirt a fonctionner retente un rendez vous propose! Laiise le ciner pour plus tartd...
Si vous avez parler k elle est fan de x equipe de baskegt propose d aller voirf un match
si elle adore l arr propose le muser ...
:roi:
Er t surtout ne parle pas de tes sentiment avant le premier baissera. Et ne soit pas trop loud ni collaant

alez bonne chanse bsx
L'érotisme, c'est quand l'imagination fait l'amour avec le corps.
Avatar de l’utilisateur
piipl3tt3
Timide
Timide
 
Messages: 65
Âge: 21 ans
Inscription: Jeu 17 Juin 2010 11:18
Genre: Non spécifié

Re: L'amour, les râteaux, et moi. (long)

Messagepar xMariin-ee » Dim 20 Juin 2010 15:54

À travers ce texte, très bien rédigé d'ailleurs, tu montres bien ce que tu recherches. Je trouve qu'ils ont été dégueulasse avec toi en te balançant et je ne comprends pas pourquoi d'ailleurs mieux vaut ne même pas essayer.
On voit que tu es proche de la fille que tu connais depuis la primaire; et pourquoi ne pas rester ami avec elle et vouloir plus au risque de la perdre? Tu es comme un confident pour elle. Tu peux toujours garder espoir, on ne sais jamais! ;)
Avatar de l’utilisateur
xMariin-ee
Coincé
Coincé
 
Messages: 21
Âge: 19 ans
Inscription: Jeu 18 Fév 2010 22:42
Genre: Femme

Re: L'amour, les râteaux, et moi. (long)

Messagepar Natika » Dim 20 Juin 2010 15:59

T'as 15 ans mecs.. Profite de tes années avec les potes en sortant et tout, car dès que tu bosseras, que tu auras une femme et tes enfants t'auras les glandes !
Image
────
MUSE_________ Trombi -> Nat, t'es bonnes. _______ Je sais.
────
Avatar de l’utilisateur
Natika
Timide
Timide
 
Messages: 246
Âge: 20 ans
Inscription: Sam 22 Mai 2010 22:09
Genre: Non spécifié


Retourner vers Amour et amitié

Chat vocal -Mumble- Facebook Partenaire
 


  • Articles en relation
    Réponses
    Vus
    Dernier message

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 0 invités